fbpx

juillet 7

Quels médias sociaux pour les créateurs ? Instagram (2/8)

Bien communiquer, Réseaux sociaux

0  comments

Instagram est le chouchou du moment. Et à raison. C'est sans doute encore aujourd'hui le réseau qui grandit le plus, tout en ayant atteint une masse critique impressionnante : 1,5 milliard d'utilisateurs et 500 millions de consommateurs de stories quotidiens.

C'est aussi une plateforme beaucoup plus conviviale que Facebook qui, comme je le signalais dans mon précédent article, est devenue bien plus complexe et fragmentée.

Instagram permet (encore) de développer une audience organique rapidement. Encore faut-il connaître les leviers qui permettent de réunir cette audience. Et donc comprendre l'algorithme derrière l'outil.

Le maître-mot d'Instagram : l'engagement

Plus encore que Facebook, Instagram fonctionne à l'engagement plutôt qu'à l'interaction.

La différence entre les deux concepts? La qualité de l'interaction. Instagram déprécie de plus en plus la course aux likes. Le réseau déploie depuis plusieurs mois déjà une désactivation du like, qui ne sera bientôt plus affiché sous les posts. A l'inverse, l'algorithme privilégie les interactions plus significatives: les commentaires, les messages privés (surtout dans les stories) et plus généralement, le temps que font passer vos publications sur la plateforme.

Parce que, oui, comme toutes les autres plateformes, l'intérêt pour Facebook, à qui appartient Instagram, est de faire passer un maximum de temps sur l'application.

Une publication qui provoque de l'engagement est une publication qui apporte de la valeur à la plateforme. Un client satisfait de ce qu'il trouve sur Instagram est un client qui revient.

Instagram développement

Vu comme ça, on comprend mieux l'engouement pour Instagram

Sortir d'Instagram, une stratégie à part entière

Forcément, Instagram n'aime pas qu'on pousse les utilisateurs vers la sortie. Et sa technique est beaucoup plus radicale sur ce point. Quand on commence sur la plateforme, il n'y a que deux manières de faire sortir son auditoire: par un lien sur son profil (seul lien organique autorisé si on a moins de 10.000 followers) ou en payant.

Et encore, l'algorithme d'Instagram surveille de très près les signaux de sortie. Que votre lien mène vers un message qui ne corresponde pas à ce que vous proposez dans vos contenus sur la plateforme, comme un lien de vente alors que ne mentionnez pas votre activité de vente dans vos messages, et vous serez décoté.

Dès lors ce que vous produisez comme contenu en dehors d'Instagram influe aussi sur votre présence à l'intérieur du réseau. En d'autres termes, votre lien doit continuer à apporter de la valeur à votre communauté. Et préférablement une valeur non commerciale. 

D'où l'importance d'avoir un site qui apporte plus qu'une vitrine de vos activités.

La story, le centre du jeu sur Instagram

Vous le savez, il y a trois types de contenus sur Instagram : la publication sur le fil d'actualité, qui constituera au fur et à mesure votre mur personnel, la story, et le contenu vidéo sur IGtv.

A l'heure actuelle, c'est encore la story qui est privilégiée, même si IGtv apporte théoriquement un temps de présence sur la plateforme plus important en raison des contenus plus longs.

Avec les chiffres cités plus haut, les contenus de story restent aujourd'hui les plus populaires sur Instagram.

La principale caractérique de la story, c'est qu'elle disparaît après 24h. Votre auditoire n'aura alors plus la possibilité d'y accéder.

Cela a deux conséquences pour vous en tant qu'artiste ou créateur : 

  1. 1
    vos contenus principaux sont éphémères et doivent donc être renouvellés constamment (plusieurs ajouts à vos stories par jour est la norme).
  2. 2
    vos contenus doivent être d'autant plus engageants. Et vous devrez répondre à cet engagement pour faire plaisir à l'algorithme.

Bref, une stratégie sur Instagram prend du temps, beaucoup de temps. Et demande de la créativité, beaucoup de créativité.

Une stratégie de marque, le moyen le plus rapide d'obtenir des résultats sur Instagram

Voilà, le mot qui fait peur est lâché. Sur Instagram, vous devez penser comme une marque.

Et ce pour plusieurs raisons.

La première est que pour tirer le meilleur de la plateforme, vous devrez transformer votre profil en compte professionnel. Deux options s'offrent à vous: un compte d'entreprise, donc de marque, ou un compte de créateur, et donc de personal branding.

Ce n'est seulement qu'avec ces comptes que vous aurez accès à des statistiques plus poussées sur vos publications.

Instagram est une plateforme d'images. Et dès qu'on se professionalise, l'image est une image de marque.

Vous devrez ainsi soigner vos publications sur le fil, puisque votre mur agit comme une vitrine. Une certaine unité dans vos publication est aussi un gage de qualité, et une incitant à entrer dans votre communauté.

Mais aussi faire attention à vos stories. Par définition, les stories peuvent être beaucoup plus informelles. Et gagnent même à l'être, mais elles doivent un maximum inciter à l'engagement.

Comment ? Par des appels à l'action, des contenus qui provoquent des sentiments forts, des contenus "behind the scenes" qui donnent à vos followers le sentiment de partager votre vie quotidienne. Un contenu qui incite au partage envoie lui aussi un signal fort à l'algorithme.

A priori, c'est plutôt une bonne nouvelle. C'est aussi ce que vous cherchez à obtenir par la stratégie des 1000 vrais fans : un public engagé, qui se sent investi dans ce que vous proposez.

Le problème, à mon avis, c'est que c'est en quelque sorte un engagement "à vide". Le public engagé que vous avez construit là, encore faut-il le faire passer à votre site, à votre offre. Et comme on l'a vu plus haut, ce n'est clairement pas quelque-chose qu'Instagram privilégie.

Influenceur instagram

Les influenceurs, un business à part entière dans les stratégies de marque

Le sens du timing

L'algorithme d'Instagram est senseible au temps. Il calcule l'engagement autour de votre contenu dans les 30 premières minutes de sa publication. A partir des données recueillies à ce moment-là, il décidera d'étendre la portée de votre message, ou pas. Vous devez donc faire attention aux heures auxquelles vous publiez. 

Consultez les données que vous fournit la plateforme pour savoir quand votre communauté est présente sur le réseau. Vous augmentez ainsi vos chances d'obtenir une portée plus importante.

Sachez, enfin, que vous pouvez maintenant programmer des publications sur Instagram par l'intermédiaire du Creator Studio, dont je reparlerai plus bas. Vous pourrez ainsi mieux gérer votre emploi du temps, et ne plus arrêter vos activités pour attraper votre téléphone et publier au bon moment.

En Belgique, Instagram n'est que le 5e média social le plus utilisé. Avec un taux de pénétration de 50%, tout de même.

Les hashtags: toujours importants, mais moins

L'une des stratégies les plus utilisées pour agrandir son audience est le hashtag. En ajoutant des mots clés que vous désirez atteindre, vous apparaîtrez aussi dans les fils des personnes qui suivent le hashtag en question.

Le problème de cette tactique est qu'elle est destinée au contenu apparaissant dans les fils. Or, l'attention est maintenant dans les stories où cette technique est moins efficace.

Attention, cela ne veut pas dire qu'il faut laisser tomber les hashtags. N'attendez juste pas des resultats aussi impressionnants qu'il y a quelques années.

Vos hashtags sont désormais une étape de votre stratégie d'acquisition de followers. Ils ont pour objectif d'inciter à s'inscrire à votre compte. Contacts que vous nourrirez ensuite dans vos stories. 

La stratégie de hashtags est néanmoins aussi utilisable dans vos stories. Limitez-vous à 3 ou 4 hashtags par story et, pour l'esthétique, cachez-les soit dans les rebords de votre image, soit derrière un sticker.

Ici aussi, l'efficacité sera certes moindre qu'avant, mais ce n'est pas une raison pour s'en priver.

Creator Studio, enfin un outil pour se libérer du temps.

En 2019, Facebook a déployé Creator Studio, un nouvel outil de publication qui vous permet de gérer vos publications Facebook et Instagram - que ce soit pour le feed ou IGtv - dans une même interface.

Si vous êtes comme moi, cette nouvelle option est une bénédiction. Gérer ses publications professionnelles depuis un ordinateur est beaucoup plus efficace. C'est sur ordinateur que je retouche mes photos, monte mes vidéos. J'écris aussi beaucoup plus naturellement sur un clavier que sur un appareil mobile. Bref, c'est un gain de temps et de ressources inestimable.

Les données sont elles aussi centralisées, ce qui permet d'avoir une meilleure vue sur la pertinence des posts pour la communauté.

Je ne saurais donc trop vous recommander de passer par le creator studio, que ce soit par votre page ou votre compte Facebook Business.

Récapitulons:

avantages et inconvénients d'Instagram

Avantages

  • beaucoup plus dynamique que Facebook
  • offre plein de possibilités créatives
  • privilégie l'engagement
  • un excellent vecteur d'émotions
  • toujours en expansion

Inconvénients

  • gérer un profil demande du temps
  • il faut sans cesse être créatif
  • diffile de faire sortir son audience
  • il faut être à l'aise avec le support visuels
  • moins largement utilisé que Facebook

Conclusion:

Même si il ne se range qu'en 5e position des applications sociales les plus utilisées, Instagram peut compter sur sa croissance continue pour générer l'intérêt. Plus ouvert aux stratégies de marque, le réseau réunit aussi un public sensiblement plus jeune. Mais une stratégie sur Instagram demande du temps, et de l'organisation pour être efficace, et obtenir un réel engagement de son audience.


Tags


Pour aller plus loin

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Devenez un fan, inscrivez-vous à la newsletter